Kréyol Factory et le rapace sans nom

Publié le par Jak

Heureuses coïncidences...

Au moment où nous démarrons ce blog consacré à la beauté du divers, s'ouvre à Paris du 7 avril au 5 juillet, à la Villette, l'exposition  "Kréyol Factory" . Une expo dans laquelle des artistes de tout bord interrogent les identités créoles, multiples et plurielles, des Caraïbes à l'Océan Indien, de la Jamaïque à la Guyane, mais aussi de l'Europe à l'Amérique, au travers des communautés en diaspora...

 

Voir le site de Kréyol Factory

 

 

"Les artistes de Kréyol Factory sont tous des créateurs contemporains dont l’œuvre est directement liée à ces réflexions sur les identités multiples.

Regard inédit sur la richesse et la diversité de ces territoires, Kréyol Factory est une fabrique de sens, celui à donner au mot créole."

 

Dans le même temps, le "Monde des Livres" du 9/04/2009 présente le dernier ouvrage de Patrick Chamoiseau : "Les Neuf Consciences du malfini", publié chez Gallimard. Une fable onirique dans la tradition d'Aristophane (Les oiseaux) mettant en scène des volatiles aussi différents que le rapace sans nom (le "malfini") et le minuscule colibri. Un livre poétique où, une fois encore, l'auteur fait l'éloge du "Divers". Plus qu'à "l'universel", il en appelle en effet à l'exigence du"diversel", c'est-à-dire cette multiplicité riche de différences assumées, foisonnante de relations imprévisibles, et soucieuse de respect mutuel.

 

Voilà de quoi nourrir et renforcer nos convictions que la diversité est un des progrès majeurs de notre temps en ce qu'elle autorise et renforce la rencontre des différents... Voilà de quoi affûter nos armes pour faire face aux racismes et aux "monismes" de tous poils.

 

Beauté du monde, harmonie du divers...



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article