Aimé Césaire ou l'insurrection poétique

Publié le par MiJak

 Cesaire.jpgAimé Césaire a désormais son nom au Panthéon de la nation. Hommage solennel lui a été rendu aujourd'hui....Inutile de rajouter des mots aux paroles -nombreuses- entendues ce jour et plus particulièrement au cours de la soirée que lui a consacré France Ô....

 

Avant de dormir je relis ce poème qui clôt le recueil qu'Aimé Césaire avait écrit en hommage à son ami le peintre Wifredo Lam.  Les premiers mots de ce poème intitulé "nouvelle bonté" ont été cités par Daniel Maximin tout à l'heure dans le cadre de l'émission à laquelle participaient Stéphane Hessel, Christiane Taubira et Marek Halter.

 

" il n’est pas question de livrer le monde aux assassins
d’aube
         la vie-mort
         la mort-vie
les souffleteurs de crépuscule
les routes pendent à leur cou d’écorcheurs
comme des chaussures trop neuves
il ne peut s’agir de déroute
seuls les panneaux ont été de nuit escamotés
pour le reste
des chevaux qui n’ont laissé sur le sol
que leurs empreintes furieuses
des mufles braqués de sang lapé
le dégainement des couteaux de justice
et des cornes inspirées
des oiseaux vampires tout bec allumé
se jouant des apparences
mais aussi des seins qui allaitent des rivières
et les calebasses douces au creux des mains d’offrande


une nouvelle bonté ne cesse de croître à l’horizon "

 

wilfredolamthejungle.jpg

Wifredo Lam, La jungle

 

 

En gommant quelques-unes des aspérités de l'oeuvre et du message de Césaire, l'atmosphère quelque peu consensuelle de cette journée pourrait nous faire oublier un point essentiel : à savoir que le poète fut un homme de combat. Il a mené ces combats avec les "armes miraculeuses" de la poésie; et, comme le rappelait Christiane Taubira,  il en a payé lourdement le prix...  A ce propos, je propose de relire un texte écrit en 1944, lors d'un séjour en Haïti et qui résonne comme un "appel fondateur proclamant quel nouveau monde devrait surgir sur les décombres de l'ancien, de l'insurrection générale contre le nazisme, les fascismes, et les colonialismes" (D. Maximin).

 

Ce texte intitulé "Appel au magicien" est en quelque sorte programmatique de ce que sera l'oeuvre de ce grand acteur de la décolonisation des peuples et des esprits que fut Aimé Césaire :

 

 

"De toutes nos machines réunies, de toutes nos routes kilométrées, de tous nos tonnages accumulés, de tous nos avions juxtaposés, de nos règlements, de nos conditionnements, on ne saurait réussir le moindre sentiment. Cela est d'un autre ordre, et réel, et infiniment plus élevé.

De toutes vos pensées fabriquées, de tous vos concepts triés, de toutes vos démarches concertées, ne saurait résulter le moindre frisson de civilisation vraie. Cela est d'un autre ordre, infiniment plus élevé et sur-rationnel.

Je n'ai pas fini d'admirer le grand silence antillais, notre insolente richesse, notre pauvreté cynique.

Vous avez encerclé le globe. Il vous reste à l'embrasser. Chaudement.

Les vraies civilisations sont des saisissements poétiques : saisissement des étoiles, du soleil, de la plante, de l'animal, saisissement du globe rond, de la pluie, de la lumière, des nombres, saisissement de la vie, saisissement de la mort.

Depuis le temple du soleil, depuis le masque, depuis l'Indien, depuis l'homme d'Afrique trop de distance a été calculée ici, consentie ici, entre les choses et nous.

La vraie manifestation de la civilisation est le mythe.

L'organisation sociale, la religion, les compagnies, les philosophes, les mœurs, l'architecture, la sculpture sont figuration et expression de mythe.

La civilisation meurt dans le monde entier, parce que les mythes sont ou morts ou moribonds ou naissants.

Il faut attendre qu'éclate le gel poussiéreux des mythes périmés ou émaciés. Nous attendons la débâcle.

…Et nous nous accomplirons.

Dans l'état actuel des choses, le seul refuge avoué de l'esprit mythique est la poésie.

Et la poésie est insurrection contre la société parce que dévotion au mythe déserté ou éloigné ou oblitéré.

On ne bâtit pas une civilisation à coups d'écoles, à coups de cliniques, à coups de statistiques.

 

Seul l'esprit poétique corrode et bâtit, retranche et vivifie."

 

 

 

arton2314-5be99Une exposition : Aimé Césaire, Lam, Picasso « Nous nous sommes trouvés est présentée au Grand Palais dans le cadre de 2011 Année des Outre-mer.
Voir le site de l'expo en cliquant sur l'image ci-contre.

.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article