Edouard Glissant : demains

Publié le par MiJak

Il n'est pas d'arrière-pays. Tu ne saurais te retirer derrière ta face.

 

C'est pourquoi dérouler ce tarir et descendre dans tant d'absences,

pour sinuer jusqu'à renaitre,

noir dans le roc.

 

Edouard GLISSANT, Boises, in : Le Sel noir, Gallimard (coll. "Poésie"), p. 186

 

Foret-Basse-Terre.JPG

Publié dans Eclats de mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article