Poème suspendu (Vénus Khoury-Ghata)

Publié le par MiJak

La route qui va de Circé à la Grande Ourse passe sous sa fenêtre

les enfants l'empruntent pour se rendre à l'école

les tabliers au passage accrochent une étoile dormante

une plainte s'élève en forme d'étincelle

Bérénice la frileuse rêve d'une couette

Bételgeuse l'égarée d'un jardin clôturé d'un trèfle à quatre feuilles

Le temps est au chèvrefeuille et à la méditation

les gens marchent dans leur sommeil

les écoles suivent le vent

les enfants sont en papier

Vénus Khoury-Ghata, Poèmes suspendus
Quelle est la nuit parmi les nuits . - Mercure de France, 2004, p.43

Poème suspendu (Vénus Khoury-Ghata)

Publié dans Eclats de mots

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dofus-generateur.blogspot.fr 28/03/2015 13:18

Merci pour cet article .

plombier paris 16 01/02/2015 23:30

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

idée cadeau original homme 10/11/2014 00:31

Je vous applaudis pour votre article. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez